Vivre ses menstruations de manière spirituelle c’est reprendre les phases du cycle en leur attribuant des archétypes, des saisons, des phases lunaires. Bien que cette approche nous met par certains aspects mal à l’aise car on lui reproche d’essentialiser la femme, on peut comprendre l’attrait que constitue cette vision onirique du cycle menstruel car elle peut, pour certaines, constituer une voie vers une meilleure compréhension de soi et donc de libération.  Pour aller plus loin que cet article : Miranda Gray, Lune rouge : les forces du cycle féminin. (ICI une version ancienne en pdf )

Voilà un schéma reprenant les principales associations d’images, archétypes et stéréotypes liées aux différentes phases du cycle.

cycle

Miranda Gray, Lune rouge : les forces du cycle féminin, Cesena, Macroéditions, p. 172.

Et pour compléter, le témoignage de Claire Jozan-Meisel, une femme qui a exploré son cycle à la lumière de cette grille d’analyse et de lecture et qui partage aujourd’hui à travers diverses activités sur Paris ses connaissances et ses explorations. Plus d’informations sur ces activités, ICI.

Une idée qu’elle a eue et qu’on trouve très chouette, c’est de constituer un réseau de solidarité autour des menstruations. Cliquer ICI pour en savoir davantage. Et un petit extrait :

« A part le besoin de se reposer, les femmes ont toutes des besoins différents lorsqu’elles ont leurs lunes et malheureusement leurs contraintes diverses leur font oublier la nécessité de prendre du temps pour se tourner vers leur monde intérieur et se mettre en lien avec leur Féminin Profond.

Si près de chez elles ou de leur travail, elles savaient qu’une femme qui aussi vit ou a vécu ses lunes en conscience pouvait les soutenir par un massage, un soin énergétique, un espace de silence pour méditer, une nuit passée hors de chez elles et des contraintes familiales, une garde d’enfants, une séance d’art-thérapie, de chant, de danse, un moment de relaxation, d’écoute bienveillante ou toute autre chose… je pense qu’elles se sentiraient grandement soulagées.

J’ai la vision d’un service d’entraide dans lequel les femmes peuvent choisir de donner via un système d’échanges, un service bénévole ou bien un service rémunéré. A chacune des femmes de se mettre d’accord entre elles. Liberté et sororité avant tout… ».

UNE IDEE A LANCER DANS D’AUTRES VILLES ?

Question : et la lune dans tout ça ? As-tu remarqué que tes règles tombaient en même temps que la pleine lune ou la nouvelle lune ? Se synchronisent-elles avec tes amies, les femmes de ta famille ? On n’a pas trouvé d’informations sûres ni de témoignages suffisants pour tirer des conclusions… Mais ça nous intéresse, n’hésite pas à nous partager ton vécu.

 

<< Retour                  Accueil              Sur l’influence du cycle >>

 

Photo : Dids